Du vin an oriant

4
Morbihan…
La barre d’Etel au bout du bras de cette petite mer qui s’engouffre dans les terres…
Du soleil de juin rôtit notre peau et quelques nids d’oiseaux lilliputiens planqués dans le lichen donnent à notre démarche l’allure de celle d’un chat dans la neige.
Chaque année des cars de touristes à l’aide de leurs gros pieds sandalés et patauds en massacrent des centaines sans même y penser… Minable.
Ensuite, l’océan…
Un bain de mer ou plutôt un combat, le calme apparent sur la photo n’est qu’un leurre, un bouillon salé rend le sable mouvant et « Mor Braz » vous aspire comme si vos chétifs corps dénudés étaient de rafraichissant « milkshake ».

3

Après ces ablutions chaotiques, quelques râles, pleurs, bouderies dus à de longues marches dans les dunes, une envie pressante de s’hydrater nous mène aux portes de Lorient pour y trouver quelques potions magiques.
Une étape en centre ville connue de notre cher guide local, dont je tairai le nom pour des raisons de sécurité, nous fait échouer devant une enseigne au titre évocateur et rappelant quelques expéditions lointaines et exotiques : « Carnet de vins« 

5

Un mot doux et tendre est inscrit sur une petite ardoise dans la vitrine, à sa lecture je rentre dans l’échoppe déjà conquis et content, on ne boira pas de la merde ce soir.

2Comme nous sommes nombreux, nous cherchons du désaltérant et ce cher caviste en a sous le pied !
Un petit blanc du domaine de Rapatel tout à fait avenant, quelques jus de soif dont un très léger Pompon rouge et bien d’autres vins faciles à boire comme ce Boit-sans-soif ou encore deux trois nectars de la Roche Buissière que nous sifflerons à plusieurs en devisant devant les bateaux militaires de l’Arsenal…

6

Aux murs des gros ciflards pendouillent nonchalamment, sur le comptoir quelques bières locales se tiennent chaud et au fond du magasin une petite épicerie fine où l’on peut agrémenter de solide ses achats liquides.
Pour finir, si l’envie vous démange, si votre gosier vous gratte et si surtout l’impatience vous rend nerveux, vous pouvez vous asseoir boire un coup…
Voire deux, voire douze, intéressant, non ?

1

Carnet de vins,10 Boulevard Maréchal Joffre, 56100 Lorient, 02 97 84 95 07.

Laisser un commentaire