Fine, l’épicerie

IMG_1199IMG_1193
Belleville !

Je ne peux me balader ici sans avoir les accords du morceau éponyme de Django qui dégringolent en boucle dans ma tête et saccadent mes pas sur les vestiges de pavés n’ayant manifestement pas été tous rendus, un par un et avec élan, dans la gueule des flics.

Un petit mai 68 en 2016 ?

En attendant, affublé d’un beau nez rouge, je tague à l’ombre.

« No go zone »… Ahaha ! Ils sont vraiment trop drôles ces amerloques !
Je préfère m’endormir bourré sur un banc ici, qu’en plein Champs-Élysées.
Mais si ça peut éviter de voir débarquer une cohorte de crétins…

Passons.

IMG_1271

Tout à coup, une vitrine que se disputent le regard d’un scooter, celui furtif d’un passant marchant sur la pointe des pieds avec un sac rose dans la main gauche et les gros phares d’une voiture dont l’antenne, dressée comme un foc, pointe les neiges éternelles de cette chère ville dans la ville ; une vitrine dis-je, me fait de l’œil.

Ça sent le pinard !

IMG_1226
Des vins d’autoroutes, de bastons, de boucheries, il y en a pour tous les goûts à condition d’aimer la nature ; ça tombe bien, j’ai toujours affectionné les bêtes.
Quand tout petit, avec mon grand frère, nous nous amusions à introduire des pétards dans des taupes mortes… Euh… Je m’égare…

Donc, de boucherie, par exemple cette tranche de monsieur Jambon.
De pays évidemment et avec la couenne, du gras pour l’hiver.
L’accord parfait ? des coquillettes bien sûr !
En tout cas, rare est ce cochon en la capitale alors profitons-en.

IMG_1239

Mais une bonne épicerie ne doit pas seulement séduire le tarin couperosé d’un éthylique apatride.
Elle doit aussi faire saliver l’amateur de tatins retournées et de crottins au lait entier.
Et chez Fine, ceux-ci comme ceux-là seront satisfait.

Continuons.

Pour finir la parenthèse liquide, mentionnons ces bières tatouées d’un bestiaire fantastique.
Brasserie de l’Être, nouvelle brasserie parisienne non loin du canal de l’Ourcq d’où ils puisent, paraît-il, la délicieuse eau…

Sur les bras d’un hipster, une grosse salamandre ?

IMG_1219

À présent, donne-moi du nougat !

IMG_1249

Nātif  de Syrie, non loin d’Alep, il fut bercé ensuite dans tous les coins du bassin méditerranéen, comme notre chère vigne, au passage.

L’occasion de sortir ces bouteilles de vendanges bien tardives qui font remonter la glycémie à des niveaux olympiques et qui, décidément, n’en font pas du tout des vins de grand-mère…

Enfin, cet aparté nous amène à un petit tour de piste avant le vestiaire.

IMG_1257 IMG_1262IMG_1265
De la sèche, des câpres, du saucisson, des thés, des huiles, du fromage, des bidules, des trucs et des machins !

Et pour quelques roubles, vous pouvez vous faire tailler un sandouiche sur mesure…

C’est pas beau ça ?

Fine, l’épicerie
30 rue de Belleville
75020 PARIS
tel: 09 81 17 95 88

Laisser un commentaire