Grand reporter

IMG_5207
Dans un Menetou-Salon, un Juno jouait de manière synthétique.
Accord pour un sauvignon, symphonie du pipi de chat…

Fête du buis !

Les vins du Berry demandent à l’amateur d’avoir sur lui en toute circonstance un couteau à huîtres, un bon petit crottin de Chavignol ou encore, dans le coffre de sa Twingo, quelques beaux bars…
Bi-faces, silex, agrumes et fruits de la passion se partagent la douillette place sur le rocking-chair olfactif.
Mais d’aucuns savourent avec délice les quelques fragrances de buxus que l’on peut rencontrer dans ces picrates lorsqu’ils sont un peu verts.

Quoi ? Ça sent la pisse ?

Il faut que l’on tempère.

Mon père, dont le flair curieux le distingue de ces semblables, a toujours apprécié déceler dans les crus berrichons ces fameuses notes de mictions…

Peut-être est-ce la nostalgie de l’Égypte où il séjourna plus jeune en compagnie de Mich-mich, son siamois pot de colle qui, fort de ses attributs masculins, se faisait un malin plaisir à délimiter son territoire.

Frontières poreuses, y’aurait-il un rapport entre les pharaons et le sauvignon ?

Avec un de ces ancêtres, bien évidemment ! Le vignoble égyptien serait l’un des plus anciens du monde. Malheureusement, le désert, grand amateur de pinard devant l’éternel, en a englouti la quasi-totalité…

Le sauvignon de Cléopatre sentait-il le pipi de Sphinx ?

IMG_5205
Je dois admettre n’avoir jamais été dérangé par ce côté végétal, sûrement un lointain héritage de promenade dans les jardins à la française.

Le sang du petit bleu coule dans mes veines même si les rares têtes que j’eus à couper dans ma vie ne servirent qu’à faire tourner la mienne.

Végétal quand tu nous tiens…

Le vin d’Antoine Van Remoortere s’esbaudit-il de ces délectables touches félines ?

En ouvrant un millésime pluvieux, peut-être.

Sachez sinon que ces vilains Menetou viendront gentiment miauler contre votre glotte tels des petits chatons réclamant leur mère, lui donnant des airs de bourdon de Notre-Dame.
J’en ai fait l’expérience il y a peu avec un ami hirsute et breton (ou le contraire) qui, délaissant ses claviers, se mit à jouer du tire-bouchon avec virtuosité.
Le vin sombrait en nous, tourbillons trublions, et nous entamâmes la symphonie.

Le vin c’est le lait des vieillards, pas que.

Laisser un commentaire