Le ballon rouge

P1030853
Est-ce le film qui donne envie de nous balader dans les rues de Cherbourg comme le petit garçon dans celles de Ménilmontant, un ballon de rouge à la main, le protégeant des gouttes sous un parapluie, comme un hommage à un autre qui immortalisa la boutique d’à côté…

Capture d’écran 2014-05-03 à 09.27.07

Le ballon rougec’est un oasis à la pointe du Cotentin, c’est une balise argot pour ne pas se perdre dans le brouillard normand, c’est un refuge pour se rafraîchir quand l’été cogne de son soleil marin sur notre pauvre petite tête…

P1030836On y trouve des ballons de rouges mais aussi de blancs, du whisky, de la bière et même du Meuh-cola, version normande et alternative d’une célèbre boisson fatigante dont je tairais le nom pour ne pas me fâcher avec mes amis outre-atlantique…
Quelques bondieuseries comme des petits pains de sucres Cherbourgeois trônent au-dessus des bouteilles, des bestioles empaillées vous toisent de leurs regards de momies et des tonnes de tableaux de toutes tailles habillent les murs de cet agréable cabinet de curiosités.

P1030834

Gwenaël Guezennec, le capitaine, a organisé avec goût ce marrant refuge, où, au son des vinyles de groupes rockabilly, on se boit par exemple un verre de « petit rouquin » en regardant les dernières oeuvres exposées au mur…Car nous sommes aussi dans une galerie, dans un endroit de poly-culture et c’est un point important, peu d’espaces peuvent se vanter d’avoir autant de facettes !

P1030838
Pour en revenir au vin, le choix est pas mal porté sur la Loire, de Villemade à Vincent Pinard en passant par le domaine du mortier, Olivier Lemasson ou Jo Landron, un choix de jus sains pour aborder la Manche avec raison, pour ne pas trop souffrir les lendemains de sortie en mer…
La sélection ne s’arrête évidemment pas là et bien d’autres régions sont représentées, un bon gros cairanne de chez Richaud par exemple, à boire après de longues balades, les pieds dans la bruyère déguisés en ciré jaune, quand les embruns des corpulentes tempêtes hivernales vous auront bien fouetté la tronche et qu’un petit remontant serait le bienvenu…

P1030835
Pour conclure, la cerise sur le gâteau, « Ze rède baloune » organise régulièrement des concerts et pleins d’autres événements en son sein… Après avoir fait des « oh » et des « ah » face à la plus grande rade artificielle du monde allez donc faire des « glouglou » et des « hum, il est bien poivré ce gamay » les fesses posées dans ce rade !

P1030837
9, Rue du Port, 50100 Cherbourg-Octeville, 02 33 94 34 06

Laisser un commentaire