Pinard et Bianco

J’adore les vins blanc non filtrés, je leur trouve quelques parentés visuelles avec des analyses d’urines… mouais, ça donne pas trop envie comme introduction.
Et pourtant ce Bianco Rugoli de David Spillare ( Acheté à la boutique « Le cave » ) avec son nez de silex qu’on aurait percuté contre un autre, de façon agressive, pour sentir cette odeur de pierre chaude, est tout à fait délicieux…
On fourre son pif dedans, on le fait tourner, on le sirote à grand bruit, on se ressert, on se gargarise, on pique le verre de sa voisine quand elle a le dos tourné, bref, on se fait plaisir…IMG_2708
Paris est ensoleillé, quelques brumes de pollution douillettes caressent la tour montparnasse, et moi, j’hume tranquillement ce breuvage en imaginant que l’eau de la Seine se transformerait en vin.

IMG_2703
J’irai avec un gros tuba et un matelas gonflable, je me laisserai dériver jusqu’à Rouen, là, je prendrai quelques quilles de cette eau sacrée et, avec mes vieux potes, on discuterait de sujets inintéressants en rigolant bêtement.

Laisser un commentaire