Pinaryork

IMG_2675
Il a garé son carrosse, s’est frotté les pieds sur le macadam et s’en est allé faire des courses…
Un alien à Gaillac, les poches remplies de violettes et la gueule couleur brique.

vis ma vigne.

image1
Il a mangé local, un truc dont la forme lui a fait penser à une pizza malgré les étranges bouts roses et carrés qui garnissaient le haut de la pâte et qui, après ingestion, le laissaient encore dubitatif jusqu’à ce qu’il s’écria, sous les yeux ébahis de ses camarades : « J’ai trouvé ! C’est du jambon ! »…

Il a pris la direction de l’ouest, sur la route de Montauban, pour se perdre sous le cagnard indigène.

IMG_0214
Il a faillit sortir un mec de sa voiture parce qu’il roulait en première à 12 km/h dans le rond-point en lui faisant voir de trop près un camion transportant de pauvres veaux (il s’avéra par la suite qu’il était un client du domaine ce qui calma ses pulsions meurtrières) puis, il s’est arrêté devant chez Michel.

IMG_0088
Ah ! chausse tes bottes, on va dans les vignes caresser les insectes.

Ils sont partis pour longtemps, inspectant de manière dermatologique le terroir, histoire de voir si tout allait bien.
La végétation, c’est un peu le système pileux de la terre, ça s’entretient.

Mettez-vous des produits chimiques dans vos cheveux ?

Michel non plus et son domaine a le poil soyeux…

IMG_0107
Mais laissons le capillaire de côté, c’est une notion bien trop étrangère…

Dans les vignes donc, tels des petits poux, ils ont erré.
Admirant ça et là le biotope fourmillant, les vers de terre comme des périscopes dans cet océan vert.

Ici coule la vigne.

IMG_0035
Prunelard, Braucol, Duras, L’En De l’El, Ondenc et bien sûr, Mauzac…

Des statues, des Hommes pétrifiés levant les bras au ciel, peut-être en signe de victoire ?

Une armé de cep, bien rangée, qui chaque année, balance le jus…

Les insectes, piqueurs ou non, s’affairent tranquillement dans ce théâtre de verdure et jamais ils ne subiront quoique ce soit comme attaque à l’arme chimique.
Comme ce fut répété maintes fois par ce cher Michel, ici, toutes les bestioles sont les bienvenues, elles s’équilibrent, les grosses mangent les petites, et tout ce microcosme participe au bon équilibre du domaine.
Il leur a même créé des espaces, des zones tampons écologiques qui, en périphérie des vignes, permettent, entre autre, de faire diversion, de réguler.
De temps en temps, un gros lézard vert vient te croquer la patte, marque d’affection, il suffit de mettre un peu de vin sur la blessure et tu repars en trottinant.
La diversité créé la richesse.
Tout ce petit monde vit en harmonie et les maladies sont rares.
La vigne est drue, forte et vivace.

img_0146
« Vous avez le droit de ne pas aimer ce vin »

Vous avez tous les droits… Le droit de manger chez McDo, le droit de perdre votre temps à lire des livres d’hommes politiques en mal d’amour, le droit de regarder D8, d’acheter un 4×4 ou encore, le droit de boire du Roche Mazet !

Vous avez aussi le droit de goûter ces vins, de vous rendre compte que vous ne pouvez que les aimer.

Ah ! Longue gamme de rouge ceinte d’un peu de blanc…

IMG_0137 IMG_0156 IMG_0169 IMG_0177

Le professeur Pinard, dont le gros pif s’écrase sauvagement dans les verres, s’arrête un moment pour méditer, les narines rougies par le Prunelard : « Un torrent de cailloux roule sur la langue et remonte du fond du gosier, une violence qui bouillonne aux parfums de violettes ! J’ai l’impression de boire une lumière de corail ! »

Lyrisme effrayant aux accents de plagia…

Mais il est sûr que cet hiver, on l’accompagnera de champignons.

img_0190
Il est des vins qui portent bien leur nom.

Un Jaune de Gaillac ! Un vin élevé sous voile pendant dix ans que vous pourrez, par exemple, emmener à la plage sans risquer de vous le faire enlever par les bleus du coin.

Un jus rare et précieux qui, cet hiver encore une fois, accompagnera une poularde bien farcie.

img_0226
Il y aurait tant de choses à raconter sur cet Astérix du vin mais je dois aller bosser et ça fait tellement longtemps que je n’ai pas écrit que je suis heureux de réserver cette place de rentrée scolaire au domaine de la Ramaye dont je reparlerai encore et encore comme dirait Francis.

Michel, je vous remercie de tout ce temps que vous nous avez accordé et je vous souhaite une belle et longue vigne !

gaillac
Michel Issaly,
Domaine de la ramaye,
817 Route de la Ramaye,
Lieu-dit Sainte Cécile d’Avès,
81600 Gaillac

Laisser un commentaire